Category: poems-french

  • Requiem pour Homs (Chapitre 1)

    Ô monde, vois cette ville ! Plus innocente que Guernica, plus courageuse que Falloujah, plus savante qu’Alexandrie, plus dévastée que Dresde ; ville orpheline de père et de mère, d’Orient et d’Occident, ville sans fournil, sans encre, sans linge blanc ; ici le riz se vend au gramme, ici les mères nourrissent leurs bébés d’eau […]

  • Dans ce pays il n’y a pas de place pour des manifestes

    Dans ce pays il n’y a pas de place pour des manifestes ; ici on saigne la vie dans la bassine en tôle, ici on transforme les actes en paroles, ici on produit les mots selon le procédé Fischer-Tropsch : si tu les raffines tu en tires à grand peine une bouteille d’essence. Dans ce […]

  • Mer Égée ou le trou du cul de la mort

    la mer égée est une bombe sanitaire prostituées séropositives enfants au ventre ballonné musulmans tuberculeux mérous atteints de gingivite (ou sur la braise sur l’île « accueil des immigrés clandestins » le maire est homme d’affaires, le pope est homme d’affaires, le flic est homme d’affaires, le partisan d’aube dorée est homme d’affaires, l’homme d’affaires […]

  • Partie, la Syrie est partie

    Partie, la Syrie est partie, avec ses foulards, ses rues, ses ruines, portant ses morts sur son dos, elle est partie. Elle a rassemblé ses paroles et ses effets personnels, son espace aérien et ses troupes terrestres, elle a pris sa position géostratégique et elle s’en est allée. Partie, la Syrie est partie ; on […]

  • Mots

    Je n’ai pas de patrie; je vis dans les mots vêtus de noir, en otage. Tu m’entends Mustapha Khayati? Dans la langue domine le pouvoir, en elle patrouille la police. Nous n’avons pas besoin de cercles poétiques, nous n’avons pas besoin d’autres poètes lauréats, dans mon quartier ils sacrifient les poètes vierges; rappeurs aux yeux […]